bob竞猜app下载

                                    Sur la ligne de front contre l'épidémie au Gansu : entre solitude et fierté

                                    Publié le 2020-02-13 à 15:00  |  China Tibet Online

                                    ? Alors que la nuit tombe, les pensées volent vers ma famille de manière encore plus intense. ? Huang Shanqing est une cadre du bourg de Lexiu, de la ville de Hezuo, de la Préfecture autonome tibétaine de Gannan, dans le Gansu (nord-ouest de la Chine). Depuis qu'elle est sortie de la maison le 27 janivier, elle travaille sans interruption sur la ligne de front contre l'épidémie rurale. à l'heure actuelle, elle a visité 145 familles et elle a diffusé des connaissances de base sur la prévention de l'épidémie des milliers de fois.


                                    En photo : Huang Shanqing (la première à droite) en train de faire une visite à domicile.

                                    Sur le chemin vers la maison d'un autre villageois, Huang Shanqing sort son téléphone et appelle son mari. Après plusieurs sonneries, un message lui indique que l'appel est sans réponse. Elle soupire et pense tout bas : ? Tu dois te rappeler de bien manger. ?

                                    à ce moment, Zhao Qijun, un policier du poste de police de Chengnan du Bureau de la sécurité publique de Hezuo, vérifie les informations et mesure la température corporelle à la sortie sud de Hezuo, sur l'autoroute Linxia-Hezuo. Son téléphone sonne, mais il ne l'entend pas.

                                    ? Il y a beaucoup de trafic à cette sortie, et il y a beaucoup de monde qui sorte et qui entre. C'est normal de faire plus de 20 heures de travail continu. ? Zhao Qijun se tient debout à la sortie sud depuis l'après-midi de la veille du Nouvel An chinois. En raison du petit nombre d'employés, il se trouve souvent dans une situation où il ne peut même pas manger.

                                    ? Une fois la "guerre" passée, nous regarderons ensemble les prairies. ? Huang Shanqing dit qu'elle et son mari ne se soient pas rencontrés depuis 20 jours, c'est devenu un automatisme que de communiquer quotidiennement sur leur santé. De plus, elle re?oit souvent les mots tendres de son mari comme ci-dessus.


                                    En photo : Le personnel médical de la préfecture de Gannan en train de désinfecter le village.

                                    En fait, la situation de Huang Shanqing n'est qu'un microcosme de ? la guerre contre l'épidémie ? dans la ville de Hezuo. Sur la ligne de front de la prévention des épidémies, les moments chaleureux entre ? père et fils ?, ? mari et femme ? et ? frères ? sont nombreux.

                                    ? Maman, pourquoi on ne peut pas célébrer le Nouvel An ensemble ? ? ? Ne pars pas, je serai sage... ? Qi Jianli, directrice adjointe du Centre de services de planification familiale des soins de santé maternelle et infantile de la ville de Hezuo, travaille depuis 20 jours consécutifs. Elle fond en larmes en se rappelant ces mots de son enfant avant de partir.

                                     ? En regardant les lumières de la ville, ma maison est vide. Je n'ai pas la joie du Nouvel An et le bonheur des vacances, seulement un profond inconfort... ? L'enfant de Qi Jianli documente cette période ? spéciale ? du Nouvel An dans son journal.

                                    ? Qui ne s'ennuie pas de sa maison, mais avec l'épidémie actuelle, on ne peut pas se réunir. ? Sang Jie, qui est le mari de Qi Jianli, est le directeur adjoint du Bureau des épidémies du Bureau de la sécurité publique de la ville de Hezuo. Il est responsable des travaux de coordination dans la ville entre les différentes institutions. Sang Jie a déclaré que lorsqu'il termine son travail, la plupart du temps il est déjà tard dans la nuit et son enfant est déjà endormi. Ils peut seulement utiliser Internet pour voir son enfant endormi.

                                    ? En ces moments spéciaux, ma culpabilité envers ma famille ne peut être enfouie qu'au fond de mon c?ur ?, a déclaré Sang Jie. Chaque fois que la nuit tombe, en regardant les lumières de sa ville, bien que se sente seul, mais il a aussi un sentiment de fierté.

                                    (Rédactrice : Claire SHENG)

                                                                      128彩票

                                                                      豪胜彩票平台

                                                                      索莱尔网乐投手机版

                                                                      乐彩网购彩平台

                                                                      com棋牌

                                                                      亿博|体育|平台

                                                                      vk电竞

                                                                      天禧的彩的彩的正确网址

                                                                      球探网足球比分